Soigne ta com #2 : outils Illustrator et découpe laser ! Gratuit

SOIGNE TA COM #2 : outils Illustrator et découpe laser ! 
➥ Gratuit et ouvert à tous !

Après la retouche photo et la création de visuels sur Photoshop, Sirius – Liège coding school et RElab Liège / Luik (en collaboration avec Leansquare) vous invitent à découvrir le dessin vectoriel sur Illustrator et le transfert sur découpe laser !

Les 2 jours de formation se structureront comme suit :

➥25 septembre : création de votre projet en dessin vectoriel.

– Dessin vectoriel VS image Bitmap
– Print et Web : quelle différence ?

– Prise en main des outils de base d’Illustrator.
– Création graphique en dessin vectoriel.
– Sélection, transformation d’objects vectoriels et utilisation de l’outil Pathfinder.
– Couleurs et dégradés dans Illustrator
– Modes de remplissage et de contours.
– Création de tracés vectorielles (courbes de Bézier).
– Le texte dans Illustrator.
– Les calques dans Illustrator

➥26 septembre : découpe laser au Fablab de Liège.

– Préparation des fichiers 2D pour gravure / découpe laser.
– Exportation du fichier selon les conditions de la découpeuse laser.
– Découpe laser : convertir son fichier Illustrator pour la découpe.

Vous souhaitez découvrir les bases du logiciel Illustrator ? Envie de libérer votre créativité en réalisant un objet promotionnel personnalisé (à titre indicatif : réalisation d’un porte-clef, d’une enseigne, d’une carte de visite personnalisée, …) ? 

❗Places limitées

Inscrivez-vous sans plus tarder sur Eventbrite

Sirius : appel à projets 2018 / besoin d’un nouveau site ?

Aux membres du tissu associatif liégeois,

La formation en développement de site internet « Sirius Liège coding school » est à la recherche de clients potentiels afin de se confronter à la réalité du métier et ainsi mettre en pratique les compétences que ses élèves ont acquises après six mois de formation.  Grâce à un soutien du DBSF (Digital Belgium Skill Funds),  Sirius a l’ambition de devenir une coopérative digitale au sein d’un écosystème ouvert à l’économie sociale et numérique. 

 

Vous désirez créer ou renouveler le site internet de votre entreprise en favorisant l’apprentissage de jeunes codeurs en devenir, belges et d’origine étrangère ? Vous êtes prêts à vous engager dans une démarche professionnelle d’analyse de vos besoins digitaux avec un résultat concret ? Alors contactez-nous au plus vite en formulant une demande comprenant :

  • Les liens vers vos sites internet, réseaux sociaux, etc.
  • Un description précises de vos attentes en terme de création/renouvellement de site internet
  • Tous les éléments qui pourraient nous être utiles à l’analyse de vos besoins (charte graphique, charte des valeurs, historique, photographies haute définition, etc.)
  • Un budget que vous souhaiteriez dédier au projet

A l’issue des candidatures, les apprenants des trois filières de formation (web design, intégration web et programmation web) sélectionneront les projets qui leur tiennent le plus à cœur sur l’ensemble des projets internes et externes proposés selon les critères suivants, dans cet ordre de priorité :

  • La richesse intrinsèque du projet (valeurs défendues, impact social, diversité des besoins techniques à mettre en œuvre)
  • La faisabilité du projet (selon le temps imparti, la difficulté des tâches à réaliser et le niveau que les apprenants estiment requis pour le travail demandé)
  • Le potentiel financement du projet (faire une proposition)

Ils se consacreront entièrement au développement du 15/10/2018 au 16/11/2018.

La date limite pour l’envoi des candidatures est le 1er octobre 2018.  La sélection des projets sera communiquée aux candidats sélectionnés à la date du 8 octobre 2018.

Pour toute question ou information, veuillez contacter Vincent Martorana par email (vmartorana@sirius-school.be) ou par téléphone au 0474/49.97.32

Pour suivre notre actualité « Sirius Liège coding school » : http://sirius.possibles.org  & LinkedIn

L’équipe Sirius.

Rencontres Digitales #3

Les Rencontres Digitales #3, c’était le jeudi 6 septembre dernier au Pôle Image de Liège !

Pour cette troisième édition, focus sur les thématiques suivantes : transports, livraisons et innovations sociales à l’ère du numérique. Plus précisément, nous avons parlé d’entrepreneuriat avec les fondateurs de l’agence digitale « Nextmoov » qui se consacre à la question de la mobilité en lien avec les technologies numériques. 

Ensuite, nous avons abordé des thématiques qui nous tiennent particulièrement à coeur chez Sirius : économie sociale et modèle coopératif avec RAYON9 & CoopCycle.

 

PROGRAMME DE LA RENCONTRE 

17h30 : Accueil des invités

18h00 : Introduction / Sirius – Liège coding school

18h10 : NEXTMOOV / NEXTRIDE 

NextMoov est la première agence numérique belge qui se consacre à la question de la mobilité. NextMoov travaille tant avec des acteurs privés que publics et élabore des expériences utilisateurs optimales via ses applications mobiles afin de faciliter la mobilité des voyageurs. Ici, chaque utilisateur de l’application peut alerter en temps réel le reste de la communauté sur les éventuelles perturbations du réseau des transports en commun.

Intervenants : Thomas Hermine (co-fondateur).

18h40 : BREAK

19h00 : RAYON9 & CoopCycle

S’inscrivant tous deux dans une logique d’économie sociale et reposant sur un modèle coopératif, RAYON9 & CoopCycle proposeront une intervention commune afin de parler de thématiques qui, compte tenu de la finalité du projet Sirius (création d’une coopérative sociale numérique), se veulent particulièrement inspirantes pour nos apprenants et nos publics.

Cette nouvelle édition des Rencontres Digitales mettra en lumière la récente collaboration entre RAYON9 et CoopCycle. En effet, ces derniers ont développé un outil connecté qui facilite les livraisons cyclo-urbaines telles que proposées par RAYON9, nos voisins du Le Pôle Image de Liège !

Un mot sur RAYON9 :

RAYON9 est un projet d’économie sociale dont l’ambition est la suivante : faire évoluer notre société vers un modèle économique plus juste et plus coopératif. Face à notre système socio-économique actuel, générant toujours plus de précarité, RAYON9 entend contribuer à une société plus équitable et solidaire. En privilégiant les besoins collectifs plutôt que le profit des actionnaires et des dirigeants, en accordant la primauté, pour la répartition des bénéfices, aux personnes et au travail, l’objectif poursuivi est le suivant : replacer l’humain au centre de l’activité économique.

Un mot sur CoopCycle :

À l’été 2016, la faillite de Take It Easy dévoile au grand public les problèmes sociaux posés par les plateformes numériques : précarisation, retour du travail à la tâche, atomisation des travailleurs. CoopCycle développe une alternative solidaire, en proposant aux coopératives de livraison créées localement par les livreurs de mutualiser leurs moyens. La structure est financée par cotisation et gouvernée collectivement par les livreurs, qui reprennent ainsi le contrôle des bénéfices de leur activité et de leurs outils de production. Le premier service mutualisé ? Une plateforme numérique ouverte réservée aux coopératives, qui permet l’organisation des tournées de livraison et la prise de commande.

Intervenants : 
– Serge Mignonsin – Administrateur et co-fondateur de RAYON9.
– Aloïs Guillopé – développeur web – CoopCycle.

 

Sirius @ Hack in the Woods !

À l’occasion de la cinquième édition de Hack in the Woods, une quinzaine d’apprentis codeurs / web designers Sirius viendront coder dans les bois (dans la région de Tournai), et ce durant 4 jours entiers !

Hack in the Woods, c’est une initiative du Microsoft Innovation Center qui rassemble une centaine de codeurs dans les bois le temps d’un long week-end, et ce en vue de travailler sur des projets à finalité sociale proposés par des ONG ainsi que des associations dont le Monde des Possibles !

 

Sirius présente son installation « Face The Issue » @ Supervue Festival 2018 !

À l’occasion du Supervue Festival qui se tenait les 27 et 28 juillet derniers sur le terril Piron à Liège, Sirius – Liège coding school exposait pour la première fois son installation numérique interactive Face The Issue dans le cadre du parcours en arts visuels et digitaux « Les Sentiers de l’I-Voir » organisé par le collectif Ascidiacea !

L’installation Face the Issues est un projet collaboratif issu de l’action de l’ASBL Le Monde des Possibles. Le dispositif interactif agît comme un collage psychédélique et biographique d’éléments visuels sur le visage du spectateur faisant face, seul, aux trois écrans du système mis en scène. A travers le prisme de l’écran, la personne se voit alors pourvu de l’oeil, d’une bouche et d’autres éléments appartenant au visage de l’autre… l’autre, le migrant, l’étranger, le réfugié, ou tout Autre dont le Monde des Possibles constitue le foyer d’apprentissage des avenirs socioprofessionnels à Liège !

 

Rencontre avec trois apprenants Sirius

Nous avons rencontré Nathalie, Alexis et Thomas. Quelques impressions après inscription à cette nouvelle session Sirius 2018

Salut ! Vous pouvez vous présenter en quelques mots et nous expliquer vos affinités avec le monde du numérique, et en particulier avec celui du Web ?

Nathalie – Bonjour ! Moi je m’appelle Nathalie Mugabekazi, j’ai 26 ans et je suis d’origine rwandaise. Le monde du Web pour moi, c’est un monde de codes et de création graphique, c’est ça en quelques mots. J’ai étudié HTML et CSS de manière théorique pendant mes études en Inde.

Alexis – Salut ! Je m’appelle Alexis Mansour et j’ai 25 ans. Je travaille dans la sécurité comme intérimaire, pas forcément tous les jours mais voilà … Il faut gagner sa vie ! Moi, je suis arrivé par le bouche-à-oreille grâce à un ami. Il m’a montré votre offre de formation sur internet et je me suis lancé, tout simplement. Concernant mes affinités avec le Web, je dirais que je suis un peu touche-à-tout.  Maîtriser les outils numériques, c’est l’avenir !

Thomas – Alors, moi je m’appelle Thomas Kouadio, j’ai 28 ans. J’arrive de France. J’ai été serveur dans des restaurants et des casinos, car je n’avais pas vraiment favorisé les études générales … Quand ma mère s’est installée à Liège, elle m’a demandé de la rejoindre. Pendant deux ans et demi, nous avons tenu un night-shop mais nous avons arrêté à cause de la concurrence très forte et de problèmes de sécurité. J’ai ensuite enchaîné des petits boulots. En voyant votre annonce sur internet, j’ai de suite adhéré car je suis depuis longtemps autodidacte en développement Web. Cette formation est tombée à pic car j’ai envie d’élargir mes compétences !

Nathalie, 26 ans, inscrite en front-end

Comme vous le savez, les 3 filières proposées en Sirius sont complémentaires. Dans laquelle avez-vous décidé de vous engager ? Et quelles sont vos attentes par rapport à la formation ?

Nathalie – Je peux dire qu’au début, quand je suis entrée au MDP, je suis venue avec l’idée de faire le Back End (le développement). Mais de jour en jour, avec les explications reçues, je me suis décidée pour le Front End (l’intégration). Mon attente par rapport à la formation est très claire : je veux être capable de créer mon site Web !

Alexis – Je me suis orienté vers le Web Design parce que j’ai l’esprit créatif. Mon père est également inscrit à la formation, en Front End. Ce serait pas mal d’envisager quelque chose ensemble et de mutualiser ce que nous aurons appris avec Sirius !

 Thomas – Je voudrais profiter de cette formation bien cadrée pour pouvoir continuer mon cheminement dans le développement. J’ai une pratique du codage en autodidacte, mais on ne peut pas tout savoir de A à Z … Je pense que c’est bien d’être coaché, d’avoir accès à plus de ressources. C’est cet aspect que j’aime dans le projet !

Thomas, 27 ans, inscrit en front-end

Si vous aviez un projet personnel d’application mobile ou de site web, quelle serait sa finalité ?

Nathalie – Je voudrais créer un site d’achats en ligne, parce que c’est un domaine qui n’est pas très développé au Rwanda. J’aimerais bien le faire avancer dans mon pays, amener les gens dans le monde des achats en ligne. C’est plus facile, et c’est moins cher aussi …

Alexis – Pourquoi pas travailler avec mon père ? On n’a pas d’idée précise pour le moment. Moi j’ai l’idée de créer une plate-forme d’échanges pour le secteur du  gardiennage, parce que j’y travaille en ce moment. Pourquoi ne pas se lancer dans un projet comme celui-là ?

Thomas – Moi j’ai un projet d’application mobile, c’est en plein essor les applis mobiles ! Je voudrais lancer un comparateur de prix pour les produits alimentaires. Cela permettrait aux familles qui veulent établir un budget mensuel de savoir où on peut aller piocher pour avoir les meilleurs prix, tout en gardant accès à la qualité des produits.

Alexis, 25 ans, inscrit en web design

Une dernière question : suite à la rencontre avec le RES (Réseau d’Entreprises Sociales), que vous inspirent le modèle coopératif et les questions d’économie sociale ?

Nathalie – Euh, les questions d’économie sociale … ? Si je crée un site qui offre des produits moins chers que dans le commerce traditionnel, est-ce que je fais de l’économie sociale ?!

Alexis – Pour le moment, non ! Après la formation, peut-être que ça me parlera un peu plus et que j’aurai un discours différent. Je vous dis « à dans huit mois » !

  Thomas – Le modèle coopératif c’est un modèle que j’aime bien, il encourage la formation d’équipes et les personnes à travailler ensemble. Maintenant, on parle aussi d’intelligence collective : je pense qu’on produit plus mais surtout mieux à plusieurs ! Pour ce qui est de l’économie sociale, cela me fait penser à une communauté qui s’appelle la « Ruche qui dit oui ». Je ne sais pas si c’est tiré de ce modèle-là, mais ça y ressemble trait pour trait. La Ruche qui dit oui met en relation des producteurs et artisans locaux avec des groupements de personnes afin de leur proposer des produits alimentaires de meilleure qualité à un prix juste. Elle favorise l’agriculture locale, le « manger mieux » et permet aussi de retisser du lien social entre les personnes. Il faut encourager ça dans les années à venir, je pense que c’est l’avenir de nos modèles actuels !

 

Rencontres Digitales #2 : EPIC Agency & Hack Your Future

À l’occasion de cette deuxième édition de nos « Rencontres Digitales » organisée par Sirius – Liège coding school, nous vous invitons le mercredi 27 juin au Le Pôle Image de Liège (PIL) afin de rencontrer les membres de l’agence web liégeoise EPIC Agency d’une part, et les porteurs du projet Hack Your Future Belgium venus expressément de Bruxelles d’autre part.


PROGRAMME DE LA RENCONTRE (entrée gratuite) :

17h30 : Accueil des invités

18h00 : Introduction

18h15 : Benoit Rondeux (Managing Partner) & Thierry Michel (Lead Front-End Developer) – EPIC Agency.

Active depuis 2009 dans le champ de la création web, l’agence EPIC est plus précisément spécialisée dans la réalisation de sites internet, de jeux en ligne, d’apps mobiles, d’identités visuelles et se répartit autour de trois pôles d’activités : stratégie / design / développement.

Benoît Rondeux et Thierry Michel reviendront sur les prémices de l’agence et les perspectives qui se dégagent pour celle-ci, mais viendront surtout échanger sur leurs pratiques quotidiennes ! Plus précisément, les invités s’exprimeront sur le workflow employé dans la réalisation de sites web et la synchronisation des profils métiers auxquels les apprenants Sirius se forment actuellement : web designer / développeur web (Back-End) / intégrateur web (Front-End).

Enfin, face à la pénurie programmée de développeurs web (20.000 d’ici 2020), Benoît Rondeux et Thierry Michel exposeront les difficultés rencontrées chez Epic pour recruter certains profils spécifiques, ainsi que les qualités recherchées chez un bon développeur web !

19h00 : Break

19h15 : Manon Brulard (COO – BeCentral, Co-founder & Partnership Manager – HackYourFuture Belgium) & Dries Van Ransbeeck (Co-founder- HackYourFuture Belgium) – Hack Your Future.

Implanté à BeCentral (espace de 2000 mètres carrés dédié à la formation au numérique, en plein coeur de la gare de Bruxelles-Central), HackYourFuture Belgium est une école de programmation pour personnes réfugiés. La première classe accueille 13 étudiants issus de 9 nationalités différentes, dont la Syrie, l’Afghanistan, le Pakistan et le Venezuela. Basée sur un modèle ouvert et donc réplicable, l’initiative existe également à Malmö, Copenhague, Athènes, Londres, Manchester et Glasgow. Lancée en seulement 3 mois, l’école reviendra sur son parcours, ses ambitions et sur la particularité de travailler avec du contenu ouvert.

20h15 : Networking

 

Digital Belgium Skills Fair 2018 – Becentral

Digital Belgium Skills Fair 2018

 

Jeudi 24 mai dernier, Sirius – Liège coding school et ses apprenants étaient invités à BeCentral / Google Atelier Digital afin de participer à « Digital Belgium Skills Fair 2018 ». Mais au fait, c’est quoi, Digital Belgium Skills Fair 2018 ?

C’est avant tout un rassemblement autour d’une thématique : celle de l’éducation aux nouvelles technologies numériques. Sur ce point, trois interventions étaient programmées :

 

Sirius – Rencontres Digitales #1

Rencontres Digitales #1 / Sirius – Liège coding school

Une rencontre avec des professionnels du numérique

Plus qu’une formation en coding, plus qu’un projet d’innovations sociales numériques, Sirius – Liège coding school est avant tout un espace d’échange et d’ouverture sur le secteur du digital et du web. De cette volonté est né le projet des « Rencontres Digitales », dont la première édition s’est déroulée le vendredi 11 mai dernier au Pôle Image de Liège.

À cette occasion, nos apprenants ont eu l’occasion de rencontrer des professionnels de l’IT (Robin Keunen / Coop-IT-Easy / Bruxelles) et de la VR (Julien Denoël / Somewhere Else / Londres) en vue de mener une réflexion sur le champ du numérique tout en interrogeant leurs pratiques quotidiennes. 

Ces interventions gravitaient autour des thématiques qui structurent de près ou de loin le projet Sirius : économie sociale et IT d’une part, marketing digital et création de contenus immersifs d’autre part.

Les intervenants

  • Robin Keunen, Data Engineer | Programmeur Odoo, est venu nous exposer les grands principes de l’économie sociale qui animent la struture Coop-IT-Easy, une coopérative d’informaticiens basée à Bruxelles et dont l’une des mission est de promouvoir le logiciel de gestion Odoo. Comment fonctionne une coopérative numérique ? Quels sont les spécificités de Odoo ? Pourquoi promouvoir les outils open source ? Donner du sens à son travail, une utopie ? Qu’est-ce que la démocratie économique, l’affectation capitaliste du surplus, la mixité des ressources ? Voilà une liste non-exhaustive de questions auxquelles Robin est venu nous répondre. De quoi nous conforter dans l’idée qu’une autre économie – dotée de sens – est possible ! 

 

  • Julien Denoël, Managing director de Somewhere Else, agence londonienne spécialisée en Technologies Immersives, est revenu sur son parcours d’entrepreneur dans le champ du numérique et plus précisément celui de la réalité virtuelle. Pourquoi créer des contenus percutants, attractifs et relevant davantage de l’expérientiel ? Comment impliquer l’utilisateur final via ce nouveau médium qu’est la réalité virtuelle ? Quelles sont les tendances actuelles et perspectives pour les contenus immersifs de ce nouveau genre ? Julien Denoël, qui est également le co-fondateur de Somewhere Else, nous a proposé un véritable cours de marketing et communication digitale qui s’est soldé par une démonstration de réalité virtuelle dont nombre de nos apprenants se souviendront longtemps ! 

 

Sirius @ Salon Evolu’Tic à Namur !

Sirius était présent au Salon Evolu’Tic de Namur !

Le 4 mai dernier, Sirius Liège Coding School s’est rendu à Namur Expo afin de participer à la troisième édition du salon Evolu’Tic, dédié aux nouvelles technonogies numériques et ses enjeux citoyens.

Sirius, en tant qu’acteur du numérique à finalité sociale, était naturellement présent à cette occasion et tenait l’un des 50 stands d’Evolu’Tic en vue de présenter notre initiative unique à Liège ! 

Sirius, c’est une formation en coding ouverte à tout.e.s dont la singularité réside d’abord sur sa dimension multiculturelle. Principalement fréquentée par les publics du Monde des Possibles (personnes primo-arrivantes, réfugiées reconnues ou demandeuses d’asile), les trois filières proposées en Sirius sont également suivies par de jeunes belges qui, possédant parfois un bon bagage créatif (photographie, graphisme, etc.), souhaitent évoluer dans le domaine du web.