L’emprise du numérique sur le marché de l’emploi

Les nouvelles technologies numériques touchent l’ensemble des secteurs d’activité et influencent considérablement le marché du travail et les entreprises. L’utilisation d’Internet est désormais quasi généralisée dans les pays développés, aussi bien dans la sphère professionnelle que celle du privé[1]. Tablettes et smartphones sont omniprésents et ont d’ailleurs largement renforcé la propension du numérique à investir notre quotidien. Un tel contexte de mutation technologique voit apparaître de nouvelles possibilités de croissance économique dans les années à venir.

C’est dans ce contexte qu’est né Digital Belgium Skills Fund, une initiative du Ministre de l’Agenda numérique Alexander De Croo en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin dont l’objectif est le suivant : soutenir des projets qui, à l’instar de Sirius – Liège coding school, ont pour objectif le renforcement des compétences digitales auprès de publics (jeunes et jeunes adultes) socialement vulnérables et éloignés de l’emploi. Sur la question de l’emploi en lien avec le numérique, le Ministre Alexander de Croo annonce qu’en Belgique, le numérique permettra de créer 50.000 emplois d’ici 2020[2].

Développeur web, une fonction en pénurie

Chaque année, le Forem publie la liste des métiers critiques ou en pénurie. En 2012, le métier de développeur web était déjà indexé en tant que fonction critique en Wallonie. En 2013, plus de 1300 emplois vacants étaient comptés dans ce classement. Quatre ans plus tard, la fonction de web développeur demeure en tension de recrutement. Il apparaît que les recruteurs peinent à engager suffisamment de candidats car certains aspects qualitatifs (diplômes, langues, expérience requise, compétences relationnelles) sont difficilement rencontrés.

Afin de répondre à cette problématique, le programme d’apprentissage engagé par Sirius a été conçu de manière à favoriser l’échange des savoir-faire entre les participants tout en proposant de nombreuses activités basées sur la pratique. Dans un monde ultra-connecté, devenir un acteur du numérique grâce à l’acquisition de nouvelles compétences constitue un sérieux atout pour les employeurs ! Avec ses formations longues au codage informatique, Sirius offre une réponse parmi bien d’autres à deux problèmes majeurs auxquels la Belgique doit faire face : intégrer le mieux possible des publics vulnérables, combler le manque de main-d’œuvre dans le domaine du développement web et juguler le vieillissement en Belgique dont le taux d’accroissement naturel est très faible.