Ils viennent de Syrie, d’Irak, du Liban, d’Afghanistan, du Burundi, du Djibouti, du Togo, de Mauritanie, de Guinée ou d’ailleurs. Depuis une semaine, des femmes et des hommes de tous horizons ont rejoint le programme < Sirius – Liège coding school >, une école de codage informatique basée dans le Longdoz, sur la rive droite liégeoise.

La phase promotionnelle du mois de septembre a manifestement porté ses fruits ! Les trois séances d’information organisées au sein du Monde des Possibles étaient combles, et nous avons réceptionné plus d’une soixantaine d’inscriptions. Qu’ils soient jeunes ou moins jeunes, les publics visés ont clairement fait part de leur intérêt pour le projet Sirius. Le nombre élevé de candidatures reçues indique clairement qu’il existe une vraie demande de la part de ces personnes en termes d’acquisition de nouvelles compétences liées au numérique.

Au final, nous dénombrons une quarantaine de participants à cette première session d’octobre – novembre 2017. Afin de créer un environnement propice à l’apprentissage du codage informatique, quatre groupes ont été constitués. Notre intuition selon laquelle la création de petites entités favorise la cohésion du groupe semble déjà confirmée, puisque tous les participants ont rapidement trouvé leur place. Durant la première semaine de formation, les stagiaires ont eu l’occasion de s’initier au HTML, d’affirmer leur présence online grâce à la création de leur CV ou bien d’apprendre les rudiments de la robotique. De façon ludique, les exercices proposés permettent aux apprenants de stimuler leur imagination tout en s’ouvrant aux multiples possibilités qu’offre le numérique.

Parmi les 69 nationalités qui passent la porte du Monde des Possibles chaque semaine, l’équipe pédagogique est confrontée à différents niveaux en français et en informatique. Dès le départ, tout a été mis en place pour remédier à ce déséquilibre ! Le professeur de français langue étrangère qui se consacre au projet Sirius prépare actuellement un test de niveau afin d’adapter au mieux sa manière d’enseigner. Certains apprenants seront invités à suivre des cours de français niveau A1. Quant aux personnes qui présentent un niveau avancé, elles bénéficieront de cours plus poussés. Les concepts spécifiques à l’univers du développement web seront étudiés et approfondis à raison de deux heures par semaine. Depuis plus de quinze ans, le Monde des Possibles propose des cours de FLE et d’informatique à un public multiculturel. Afin de poursuivre la mission première de l’ASBL, il nous est apparu naturel d’inscrire Sirius dans cette double dimension langagière (langue française et langages informatiques).

L’autre axe sur lequel s’oriente notre action porte sur la dynamique de groupe et le développement des compétences collaboratives. Cette dimension a été initiée dès les premiers cours, notamment grâce à la mise en place d’exercices permettant d’identifier la nature des interactions entre les stagiaires. Apprendre à échanger, à partager les savoirs et savoir-faire, et surtout à collaborer : telles sont les principes insufflés aux différents groupes d’apprenants dès aujourd’hui. Pour rappel, l’objectif visé par le projet < Sirius – Liège coding school > est de créer une coopérative numérique autogérée par des personnes réfugiées. D’où l’importance d’apprendre à travailler en groupe au plus vite, tout en prenant connaissance des idéaux qui structurent l’économie sociale, l’entreprenariat et l’auto-gestion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *